Récupération d’eau de pluie DIY : La pompe

IMG_6365

Autre point très important pour rendre fonctionnelle une installation d’eau de pluie, la pompe ! Si votre cuve est enterré ou votre terrain en pente il vous faut une pompe capable de délivrer suffisamment de pression pour que l’eau arrive jusqu’en haut. Idem si vous avez une grande longueur de tuyau il vous faudra une pompe capable de compenser les pertes en charges liées à la longueur du tuyau.

En fonction de votre utilisation (simple arrosage du jardin ou ajout des toilettes ou d’une machine à laver) il vous faudra ou non un surpresseur d’une capacité plus ou moins importante. Un surpresseur ça fonctionne un peu comme un compresseur mais avec de l’eau. Ça permet d’avoir une pression constante. Pour éviter que la pompe ne se déclenche tout le temps il est plutôt bon de prendre un réservoir pas trop petit.

Pour notre projet nous avons choisi une pompe avec surpresseur avec un réservoir de 50l. Elle peut fournir une pression allant jusqu’à 4 bars. Nous nous alignerons avec le réseau d’eau en terme de pression (il me semble que c’est 1 bars). Il faut bien prendre en compte vos besoin immédiats ET à venir pour le choix de votre pompe. Par exemple pour nous :

  • Pour les toilettes, avec un réservoir de 50l, la pompe devrait se déclencher toutes les 3/4 chasses d’eau pour rééquilibrer la pression.
  • Pour ce qui est du lave linge, la pompe devrait se déclencher à chaque machine car ça consomme quand même pas mal d’eau un lave linge (environ 55l).
  • Pour l’arrosage du jardin ça dépendra bien évidement de la quantité d’eau que nous mettrons. Il est prévu pour l’automne d’ajouter un système de goute à goute à la serre et aux jardinières. Ma partie du potager n’est arrosé que lorsque je plante un truc nouveau. La partie de ma chérie est arrosée tous les 2 ou 3 jours quand il fait beau longtemps.

Ce genre de pompe est un peu bruyante (86dB dans notre cas) donc il faut aussi pensé au lieu ou elle sera stocké et éviter de la déclencher la nuit en tirant la chasse par exemple si elle est trop petite. On peut également penser à lui bricoler un caisson insonorisé et ventilé ou au moins aéré en cas d’utilisation prolongé.

Nous avons choisi une pompe « Sterwins SP900S-2 50l ». Son prix tourne autour de 200€. Cette pompe est munie d’un pré-filtre que l’on peut voir ici :

IMG_6366Nous n’avons pas pris du premier prix car la pompe risque d’être sollicité pas mal si nous mettons les toilettes et le lave linge et nous préférons avoir quelque chose de relativement fiable…  Bien-sur il y a mieux, la GUINDAR par exemple… Consomme moins d’énergie (790w contre 900w pour la notre) moins bruyante (70dB contre 86 dB pour la notre mais également un prix plus important (autour de 400€). Notre budget ne nous le permettais pas. Le seul défaut de la Sterwins c’est qu’elle n’a pas de protection contre le fonctionnement à sec. On peut soit en ajouter une (la pompe est branché sur une prise relié à un capteur qui coupe le courant quand il n’est plus dans l’eau. Soit se débrouiller pour relier la cuve à l’eau de ville pour que la cuve ne soit jamais vide (on remet de l’eau quand on passe en dessous de 100l).

Voila une photo de la bête :

IMG_6365J’en profite pour vous faire remarquer la crépine en laiton (à droite sur la photo entre le raccord bleue et le tuyau PE). Elle sert à limiter la pénétration de gros déchets pour ne pas que le filtre ne se bouche trop rapidement. Comme ça elle filtre le plus gros et le filtre intégré à la pompe ne filtre que de petites particules.

Je parlerais du compteur et de la vanne d’arrêt dans des articles dédiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *