Récupération d’eau de pluie DIY : La cuve

IMG_5597

La cuve est un élément déterminent pour qui veut faire des économies dans un système de récupération d’eau de pluie. Il est également très important si l’on veut, comme dans mon cas, un système démontable et évolutif.

Le besoin :

A terme je pense que 4000 ou 5000L devraient suffire pour être autonome en eau pour le jardin, la machine à laver, le lave linge et les toilettes. Pour le moment notre consommation total ( SDB inclue) est de 1000L par semaine environ. Au pire vu que le projet est prévue pour être évolutif nous pourrons affiner au besoin.

Les contraintes liées à mon projet :

  • Je ne peux pas enterrer la cuve ( manque de place )
  • Je ne peux pas la laisser dehors ( c’est moche )
  • Je ne suis pas crésus, il me faut donc une cuve à bas cout
  • Pouvoir faire évoluer la capacité de stockage

Le lieux de stockage :

Le seul emplacement disponible qui répond à nos attentes est le garage qui se situe en sous-sol.

Quelques exemples de solutions :

1) les cuve de récupération d’eau de pluie « commerciales » :

Mais oui vous savez ce genre de cuve, qui coutent une blinde et qui ne contiennent que 400 ou 500L… Elles sont conçues pour être placés en extérieur. Elles sont pas trop moche mais ça fait chère du litre… Entre 100 et 300€ pour 400 ou 500L … Bref le low cost on oublie avec ce genre de solutions.

2) les cuves IBC

Ah les fameuses cuves IBC, 1000L, entre 100 et 150€ neuf et la bonne surprise … 35 à 50€ d’occasion ! donc vraiment low cost ! Elles sont super solide et il existe de nombreux kits pour raccorder plusieurs cuves entre elles pour qu’elles n’en forment qu’une. C’est donc un système évolutif et pratique. Niveau esthétique on fait mieux qu’un gros cube blanc avec des barres de fer et posé sur une palette… mais bon on ne peut pas tout avoir.

3) Une cuve entièrement DIY en bois

L’idée m’est venue après avoir vu une piscine faite en palette et avec une bâche en guise de liner. ça pourrait être une bonne idée mais il faut avoir du bois, beaucoup de bois et beaucoup de temps, être bon bricoleur. Le système est difficile à faire évoluer, à moins de faire des cuves IBC en bois mais dans ce cas la niveau rentabilité il y’en aurai pour plus chère de vis + bâche + consommable qu’une cuve IBC d’occasion…

La solution retenue :

Vous l’aurez peut être compris, la solution retenue est la cuve IBC pour ses aspects pratique, évolutif et low cost. A l’heure actuelle nous avons deux cuves de 1000L.

La première nous a couté 50€ son bouchon avait un gros trou sur le dessus (bouchon spécifique) et elle était percé sur le côté pour un trop plein. Nous avons donc commander un couvercle plein pour pouvoir le percer et mettre nos raccord (je vous en parlerai dans un prochain article).

La seconde nous à couté 35€ et est arrivée ce weekend, elle n’est pas encore raccordée. Son couvercle est identique à la première mais le bouchon spécifique est fourni. Ce n’est tout de même pas pratique pour percer comme on le veut. Nous allons donc re-commander un couvercle plein. Sa palette est « détruite », il faut que j’aille en récupérer une (les palettes « perdues » sont souvent récupérable gratuitement d’occasion).

Nous avons donc 2000L de stockage pour 85€ (sans compter les couvercles sinon il faut rajouter 2×9,90€).

Voici quelques photos de la seconde cuve, elle est un peu déformée car l’ancien proprio a eu la bonne idée de monter dessus pour tailler la haie… mais bon pour 35€, du moment qu’elle est étanche on s’en fiche 😀

IMG_5595IMG_5596IMG_5597

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *