Bricolage : premier retour sur la tour à  fraises

Salut à  tous,

Un petit article rapide en passant sur l’évolution de la tour à  fraises.

Un premier retour d’expérience :

Pour ce qui est de l’implantation des fraisiers, de nombreux fraisiers sont morts, il n’avaient pas encore de racines quand je les ai récupérer, juste des petits points blanc, je pensai qu’ils arriveraient à  s’en sortir mais sans maman pour les nourrir ils ont séché.   Les plus gros ont tout de même pris. J’ai de nombreux autres fraisiers dans le potager qui sont enracinés dans des godets, je vais donc les prendre pour re peupler la tour.

Pour le système d’arrosage il fonctionne plutôt pas mal mais il y a beaucoup d’eau qui s’écoule et se perd. Je réfléchie à  une solution pour limiter se phénomène. Pour le moment ce qui me semble le plus viable serai de faire des arrosages de courte durée par cycles successifs, par exemple un cycle de 15 seconde d’eau 45 secondes de poses qui se répète pendant 5mn. Il faudrait que je teste manuellement pour voir si il y a toujours un écoulement important. L’idée est que la terre ai le temps de bien s’imbiber progressivement pour éviter le ruissellement.

Mettre le système de branchement du tuyau en haut est pratique pour arroser à  la main mais pour automatiser l’arrosage c’est pas top du tout … le tuyau devant alors monter et être suspendu.

Evolutions prévues :

1) Mettre l’arrivée d’eau du tuyau en bas et le bouchon en haut pour l’automatisation future du système.

2) Tester les arrosages successif à  la main et si c’est concluant automatiser le processus

3) Remettre des nouveaux plants à  la place des morts

4) Branchement sur le future système d’arrosage entièrement automatique qui sera en place lorsque la récupération d’eau de pluie sera installée.

La construction d’une deuxième tour est prévue pour enlever l’intégralité des fraisiers du potager et gagner de la place ! Deux tours = 52 fraisiers !

Si l’essai est concluant l’année prochaine on devrait manger pleins de fraises !

4 Commentaires

  1. Pénélope

    Bonjour,
    Le système de tour à fraisiers semble intéressant, est-ce que vos deux tours vous ont donné satisfaction cette année ? parce qu’avec toute l’eau qui tombe du ciel chaque jour les fraises tombent malades dans le jardin et nous avons dû jeter une bonne moitié de la production pourtant généreuse ! Pour bien faire il faudrait pailler avec des aiguilles de pin ou placer sur de légères buttes. Avec la tour, l’arrosage semble délicat… Vous en pensez quoi avec le recul de l’expérience ? J’aime bien vos articles avec des idées pratiques et facilement réalisables.

    Répondre
    1. loizo (Auteur de l'article)

      Bonjour Pénélope merci pour ta question 🙂

      Avec le retour je ne le referais pas ou alors à nouveau à titre expérimental par curiosité, ça parait très pratique comme ça mais en fait ce n’est pas vraiment super.

      Déjà avec le temps la terre se tasse et descend ce qui pose des problèmes pour les fraisiers situés en haut, de plus la terre s’épuise avec le temps et n’est jamais ré enrichi (on peut mettre de l’engrais naturel mais bon c’est une grosse contrainte de plus)…

      Ensuite les fraisiers ont vraiment du mal à pousser comparé à ceux qui sont en terre… Pourtant ceux que j’ai pour établir une comparaison pousse dans une terre argileuse ultra tassé …
      Les fraisiers qui ont poussé dedans on un taux de survie beaucoup moins bon et ne grossissent pas… ils ne donnent que très peu de fraises…

      L’arrosage est une plaie… mon idée de tuyau poreux n’est pas bonne, il faudrait du tuyau normal en bas et le tuyau poreux que sur le dernier tiers sinon l’eau n’arrive pas jusqu’en haut…
      Le film géotextile serait à remplacer par de la bâche car il laisse toute l’eau s’évaporer du coup la terre est tout le temps sèche en été…

      J’ai été tenté de tester de faire des trous sur ma jardinière en palette pour y mettre des fraises mais le phénomène de tassement produira à long terme probablement les mêmes effets…

      Je préfère abandonner ce mode de culture et retourner à la culture en pleine terre. Je pense que ça pourrait valoir le coupe d’insister en corrigeant les problèmes d’eau cité ci-dessus et en mettant une terre plus adapté ou en trouvant une façon d’étager en quelque sorte pour limiter le tassement du au poids de la terre…

      Peut être que quelqu’un qui n’a pas du tout de terrain ou qui veut augmenter sa surface de production de fraises ou qui veut expérimenter pourra compléter ce retour d’expérience 🙂

      Il y’a autre chose, depuis que j’ai appris des choses sur la microbiologie du sol et les interactions entre champignons, bactéries et plantes je trouve cela cruelle de les isolées de leur meilleur moyen de défense et de communication dans un terreau sans vie animale, fongique ou bactérienne.

      Dans ma jardinière en palette les feuilles que j’ai mis en paillage ne se sont pas décomposé, dans le potager il n’en reste pas une trace la différence est vraiment flagrante et elle fait peur !
      A terme je pense même définitivement arrêter la culture en pot quand j’aurai un terrain suffisamment grand pour y mettre une serre en dur.

      Répondre
  2. Pénélope

    Merci bcp pour ce retour d’expérience très détaillé. Effectivement ça semble bcp d’efforts pour pas grand chose puisque les fraisiers ne sont pas à l’aise pour croître et fructifier. C’est dommage mais comme tu le dis, la méthode de la tour verticale cumule les inconvénients : terre qui se tasse, apport de compost compliqué, arrosage difficile dans le bas… Rester en mode naturel donc.
    Pour info, Tela Botanica – que tu cites par des liens – lance un MOOC Botanique qui a démarré en septembre, inscriptions possibles jusque début novembre (gratuit). C’est très intéressant et surtout très riche en infos. Bonne journée.

    Répondre
    1. loizo (Auteur de l'article)

      Merci pour ta réponse 🙂
      j’y suis effectivement inscrit ! c’est vraiment super !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *