Bricolage : Réalisation d’une première jardinière en bois de coffrage

IMG_4045

Il y a quelques jours ma chérie voulait acheter une jardinière en bois pour l’un de ses lauriers roses. Une jardinière de ce genre vaut environ 70/80€ et pour un simple « cube » en bois traité ça fait chère. J’ai donc décidé de me remettre au travail du bois pour lui en faire une en bois de coffrage.

Je suis vraiment content du résultat et ma chérie aussi (c’est le principale !).

Les avantages :

  • Pas chère
  • Jolie une fois fini
  • Facile à  travailler
  • Non traité (plus écolo)

L’inconvénient :

  • Ce bois n’est pas prévu pour résister à  des conditions très humide (il risque de pourrir)

Nous allons faire le test pour voir combien de temps elle dure, en théorie elle devrait durée plus de cinq ans (d’après des retour d’expériences que j’ai vu sur le net).

Je n’ai pas fait de photos détaillées de la construction de celle-ci mais elle est simple.

Le « consommable » :

  • 2 planches de coffrage de 400 x 20 x 2,7cm.
  • 1 tasseau 5,6 x 5,6 x 240cm
  • 3 disques de ponçage ( un 40, un 80, et un 120)
  • Des vis de 4x60mm
  • De la bâche à  bois

Le matériel (que j’ai utilisé) :

  • Une scie circulaire (remplaçable pas une scie égoïne)
  • Une perceuse (qui m’a servi de visseuse aussi)
  • Une ponceuse excentrique (remplaçable par une cale à  poncer et de l’huile de coude… beaucoup d’huile de coude)
  • Un foret fraise pour la perceuse (pas obligatoire mais très pratique)
  • De quoi faire des trou de 20mm de diamètre avec la perceuse 🙂
  • Une agrafeuse murale

L’assemblage est simple :

  • On découpe les planches (attention à  bien pensé que deux côtés parallèlles seront d’une taille X et que les deux autres auront une taille de (X – (épaisseur du bois x2)). Par exemple, pour du bois de coffrage de 27mm d’épaisseur et une jardinière de 50cm de long il faudra faire 2 côté de 50cm et 2 côtés de 50 – 2,7×2 = 44,6cm pour avoir un carré 🙂
  • On découpe les tasseaux.
  • L’idée c’est de fixer 3 planches au fond avec deux morceaux de tasseau. Ensuite on assemble un côté que l’on vient fixer dessus. Etc.
  • Une fois la boite assemblée Il faut la poncer en plusieurs fois (en partant du grain le plus gros au grain le plus petit, donc du numéro le plus faible vers le plus élevé). Si vous avez vraiment des écarts importants entre deux planches vous pouvez envisager d’utiliser une rappe pour dégrossir, c’est plutôt efficace.
  • Percer des trous dans le fond, j’ai utilisé une scie trépan de 20mm monté sur la perceuse mais elle n’a pas aimé l’épaisseur du bois de coffrage, il vaudrait mieux un foret.
  • Une fois poncée et percée il reste à  mettre la bâche à  bois avec l’agrafeuse murale.

Voici quelques photos :

 

IMG_4047

IMG_4046

IMG_4061

IMG_5540

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *